Fnepsa birdstones

L’archéologie américaine est essentiellement connue en France pour ses silex taillés tels que les pointes dites de Clovis et Folsom ou ses pipes en pierre anthropomorphes ou zoomorphes. Mais de drôles d’oiseaux en pierre apparaissent au détour de quelles collections averties ou dans des musées ...

On utilise le nom commun américain pour les décrire :

Les Birdstones


Il existe 2 familles stylistiques de birdstones :Fnepsa birdstones 2


 l’une regroupe les birdstones dont les yeux sont exhorbités en relief on les appelle les "pop-eyed birdstones".
 l’autre englobe tous les autres sous le nom générique de " Birdstones".


La pierre ne peut pas être taillée comme les pointes de silex par percution et pression, mais frappée ou percutée jusqu’à sa forme finale et ensuite polie.

 

La réalisation même montre la difficulté et la dextérité nécessaire.

Le type de pierre utilisé ne varie pas beaucoup.
On en trouve en schiste rubané ou dans des schistes plus durs, en porphyre, granite et pierres dures de couleur.
On peut facilement supposé que l’homme préhistorique choisissait une pierre pouvant suggérer le plumage ou autre référence zoomorphe.

Dans le cas du birdstone ci-dessus, l’artiste a fait preuve d’une habileté remarquable, en utilisant les strates de la pierre afin de représenter l’oeil, le bec et l’aile de l’oiseau ; ce qui à l’époque de sa création devait conférer à ce birstone et son propriétaire une attention particulière. 
La réunion de ces trois éléments anatomiques est très peu fréquente et est une preuve de raffinement et de sensibilité artistique qui peuvent sembler anachroniques pour des hommes dits primitifs. 
Après les phases de sculpture, le poli était obtenu par friction avec du bois ou une peau animale. 
La perforation était réalisée à chaque extrémité par des forets en pierre. Mais un grand nombre de birdstones sont trouvés sans trou.

Une suite est donnée à cet aticle.« LES BIRDSTONES (2) »

Marc DELORME