Accueil > Fiche membre
VILARS Claude

VILARS Claude Expert en Mobilier et objets d'art du XVIIIe siècle / Mobilier régional, Ferronnerie, Etains, Dinanderie / Art Populaire, Ex Voto, Compagnonnage

VILARS Claude
2 rue François De Malherbe
14500 VIRE
02 31 68 07 94
06 08 60 36 65
Mobilier et objets d'art du XVIIIe siècle
Mobilier régional, Ferronnerie, Etains, Dinanderie
Art Populaire, Ex Voto, Compagnonnage

Issu d’une famille de collectionneurs, Claude Vilars n’a jamais cessé de chercher, d’apprendre à connaître ces objets d’art ou du quotidien qui le passionnaient.

Après avoir fait un métier qui rimait avec une part d'aventure ou des besoins très prosaïques, il est devenu antiquaire - mot à « usage » unique aujourd'hui, mais qui a représenté des buts différents dans le passé.

Pour parfaire ses connaissances, il a suivi les cours du CEOAM (Centre d'Etude de l'Objet d'Art et du Mobilier) à Paris pendant trois ans. Les deux premières années offraient une approche des plus sérieuses de nombreux sujets comme le mobilier de la période Romane à l'art déco – l'argenterie – les bijoux – les ivoires – la sculpture – les livres – la tapisserie – les gravures – la peinture, etc..., images privilégiées et sublimées de ce passé fascinant, riche d'informations jubilatoires qui nous ramènent à cette phrase incontournable : « Sans passé point d'avenir ».

La troisième année a été consacrée à une spécialisation dédiée au mobilier français du XVIIIe siècle (marqueterie – bois naturel : chêne – merisier- acajou – noyer, etc...).

Ces trois années ont été validées par un diplôme (après épreuves) de fin de cycle avec mention bien.

Depuis, il n’a jamais cessé d’apprendre : "plus qu’une nécessité c’est un besoin".

En France, le titre d’expert n’est pas reconnu officiellement, le seul moyen de s’approcher de ce but est d’obtenir la reconnaissance de nos pairs en étant admis dans une fédération d’experts.

En ce qui le concerne, il s’agit de la Fnepsa et de la CEDEA qu'il a rejoint en 1986 comme expert. En 2003, il est nommé au conseil d’administration et l’année suivante au poste de Trésorier national, poste qu'il occupe toujours.

Fort de ses acquis et constamment en recherche, il a souhaité « partager la connaissance » et pour ce faire, il a été chargé de cours auprès de l’université de Caen et de Rouen pendant de nombreuses années. Ces moments ont été eux aussi formateurs.

Il est expert sinistre en œuvres d’art pour des compagnies d’assurances.

Passé l’âge où les structures officielles de l’enseignement n’acceptent plus le savoir, il créé des cours privés : https://cours-antiquite.monsite-orange.fr/ pour perpétuer, au risque de se répéter, ce passage de la connaissance qui lui semble indispensable pour le plaisir et pour protéger les trésors que notre pays a la chance de posséder. 

Partager cette page :
14, avenue de l'Opéra
75001 Paris
France

* Champs obligatoires

Vous pouvez télécharger un ou plusieurs fichiers :

  1. Cliquez sur le bouton "Sélectionner vos fichiers" et sélectionnez un fichier.
  2. Pour supprimer le fichier, cliquez sur la croix rouge à droite de ce fichier.

« Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à votre demande de contact. Elles sont conservées pendant la durée nécessaire pour répondre à votre demande de contact ne sont destinées uniquement à la société FNEPSA. Vous disposez d’un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition pour motif légitime aux données personnelles vous concernant.

Conformément à la réglementation sur les données à caractère personnel, et notamment les articles 13 et 14 du RGPD, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification, de mise à jour, d’effacement aux informations vous concernant, ainsi que du droit à la portabilité de vos données personnelles, que vous pouvez exercer en adressant un émail à l’adresse suivante : contact@fnepsa.fr ou par voie postale à l’adresse suivante : 14, avenue de l'Opéra, 75001 PARIS, FRANCE

Vous pouvez également demander une limitation du traitement de vos données personnelles et, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant à l’adresse indiquée ci-dessus.

Par ailleurs, la loi vous permet d’introduire un recours auprès de la CNIL selon les modalités indiquées sur son site (https://www.cnil.fr) »